• Accueil
  • > ET LE SOUFFLE DEVIENT SIGNE

ET LE SOUFFLE DEVIENT SIGNE

Je me suis permise de reprendre en titre de cette page le nom du très beau livre de François Cheng, parce que c’est en le lisant que, comme un miroir grossissant, j’ai compris ce qui se passait en moi quand je crée un tableau.

« Et le souffle devient signe … »

Oui, c’est bien de cela qu’il s’agit.

François Cheng parle de la calligraphie, avec des sensations, des sentiments, des impressions venant de très loin en lui, mais aussi en communion avec l’univers dans lequel il baigne.

François Cheng sent chaque trait de ses calligraphies comme je sens chaque point, chaque morceau de tissu de mes tableaux. Rien n’est du hasard. Je fais confiance à ce qu’il y a en moi pour traduire ce que je suis, ma place dans ce monde.

Et je suis toujours étonnée de la façon dont cela se traduit. Parfois un sentiment qui me fut pénible, devient une oeuvre colorée, douce ou pétillante.

Et le regard de celui qui la contemple m’émeut parce qu’il y éprouve soudain une émotion. Mon tableau continue son chemin, il prend vit en l’autre.

Créer est l’expression de ce qu’il y a de plus vivant, de plus fort en moi.

.

Et le souffle devient signe – Ma quête du vrai et du beau par la calligraphie – François Cheng 

Editeur :  L’Iconoclaste – 33 rue Linné 75005 PARIS – E.mail : iconoclaste@easynet.fr

ISBN : 2-913366-02-3

0 Réponses à “ET LE SOUFFLE DEVIENT SIGNE”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




pOlnareffettedelagrange |
dragoballz |
La boîte à bijoux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La roue voilée
| AG Art' Products
| ayth آيث